La Systémique

Qu’est-ce que la perspective systémique en psychothérapie ?

La pensée systémique contemporaine s’est élaborée à partir de plusieurs champs de  connaissance : la biologie, les mathématiques, la  physique, la logique, la cybernétique, et elle a également bénéficié d’apports tels que la philosophie, l’anthropologie, la sociologie et la psychologie. L’ensemble de ces savoirs a contribué à la construction des approches systémiques telles que nous les connaissons aujourd’hui.

La théorie générale des systèmes se trouve au cœur du modèle systémique. A l’origine, se trouve (Von Bertalanffy, 1947)  puis la théorie des catastrophes (Thom 1972) les théories du chaos et de la complexité, les modèles biologiques de l’auto-organisation, puis les apports du constructionisme sociale et du paradigme narratif. Les approches systémiques ont connu des évolutions permanentes, c’est un courant de théorisation et de pratiques extrêmement fécond.

Les progrès conceptuels de ces 20 dernières années font des thérapies systémiques des méthodes particulièrement adaptées pour les thérapies de couples et de familles, et aussi très pertinentes  en ce qui concerne la thérapie en individuel.

Les thérapeutes systémiciens ont généralement une préoccupation pour la durée de la thérapie. Il est possible d’avoir une grande efficacité sur une courte durée. Les thérapies systémiques sont alors attractives et intéressantes dans un contexte de réduction des couts de la santé, elles constituent ainsi une alternative incontournable au moment du choix d’un thérapeute.

Pour le systémicien, les personnes sont en interaction les unes avec les autres à travers des récits, des comportements ou des pensées. Dans ce contexte, comment les choses sont dites, comment elles sont comprises, produisent des effets sur les relations et donc sur les personnes.

Un petit changement peut en entrainer d’autres et faire boule de neige. Un minuscule changement peut avoir de grands effets.

Les grands principes du thérapeute systémicien sont de s’adapter à la réalité de ses clients, de ne pas leur imposer sa propre construction du monde. L’alliance thérapeutique est donc essentielle et permet de définir avec les clients, les problèmes et les objectifs à atteindre.

L’accent est mis sur les ressources et les compétences des clients ce qui permet le développement et la mobilisation des potentialités et des points forts. On s’intéresse à comment faire pour aller mieux.

La systémique considère que les clients souffrent de leur construction de la réalité, le but de la thérapie est alors de les aider à construire d’autres possibles plus favorable à la croissance et à la vie.