Sens éthique et savoir-faire ingénieux des jeunes

Thérapie narrative avec les enfants et les adolescents, leur famille et leur réseau social

 

 

David Epston et Kay Ingamells
Jeudi 12 et vendredi 13 octobre 2017

 

Ce qu’on se propose d’aborder dans ce séminaire est peut-être une variante de la pratique des thérapies familiales et communautaires narratives (voir Marsten, Epston and Markham (2016), Narrative Therapy in Wonderland : Connecting with the Imaginative Know-how of Children, New York; WWNorton). Cette pratique invite à donner à l’enfant ou à l’adolescent le rôle de personnage principal en révélant son sens éthique à toutes les personnes concernées, à travers ce que nous appelons une « quête des merveilles », par laquelle nous établissons un lien généalogique entre les valeurs qu’il démontre et celles de ses parents, de sa famille élargie, de son réseau social et de sa culture. L’enfant et sa famille se confrontent au(x) Problème(s) en traduisant ces valeurs en compétences, en connaissances et en ingénieux savoir-faire selon les circonstances.

Or la plupart du temps, ces articulations s’opèrent dans le royaume où tomba Alice quand elle suivit gaiement le lapin blanc. Notre dictionnaire définit l’imagination comme étant « la capacité à répondre de manière ingénieuse à des problèmes inattendus ou singuliers. » C’est à cette forme d’ingéniosité du savoir-faire que l’on souhaite réserver une place toute particulière dans les thérapies impliquant des enfants ou adolescents et leur famille.

 

Les formateurs

Les deux formateurs viennent tout droit de la Nouvelle-Zélande pour nous parler de leur travail auprès des familles et nous partager leur passion.

Kay Ingamells

Travailleuse sociale et thérapeute de famille, elle travaille avec des enfants, des ados et des familles depuis 1990. Depuis dix ans, elle forme en approche narrative, les cinq dernières années aux côtés de David Epston avec lequel elle a publié plusieurs articles.

David Epston

Co-fondateur de la thérapie narrative avec Michael White. Thérapeute de famille depuis les années 80, il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles aux côtés de praticiens narratifs du monde entier.

Langue

Les formateurs s’exprimeront en anglais. Traduction simultanée en français.

Lieu de formation

Centre de l’espérance, Rue de la chapelle 8, CH 1207 Genève

Prix de la formation

Early Bird (jusqu’au 30 avril) : 320.-

Dès le 1er mai : 350.-

Attention : nombre de places limité !

Voulez-vous participer à cette formation ?

Inscrivez-vous !

 

Références

  • Epston, D. et White, M. (2009). Les moyens narratifs au service de la thérapie. Satas.
  • Ingamells, K. et Epston, D. (2014). Love is not all you need : A Revolutionary Approach to Parental Abuse. Australian et New Zealand Journal of Family Therapy, 35. Consultable sur : http://www.narrativeapproaches.com/?page_id=3440
  • Marten, D., Epston, E. et Markham, L. (2016). Narrative Therapy in Wonderland : Connecting with children’s imaginative know-how. Norton & Compagny, Inc.